Rechercher dans ce blog

vendredi 3 novembre 2017

Le programme des rencontres du mois de novembre 2017



Jeudi 9 novembre 2017 à partir de 19h00
Rencontre avec
Jakuta Alikavazovic
autour de son roman
L’Avancée de la nuit
(Éditions de l’olivier)


Paul, étudiant et gardien d’hôtel, est fasciné par Amélia, l’occupante de la chambre 313. Tout chez elle est un mystère, ses allées et venues comme les rumeurs qui l’entourent. Lorsqu’Amélia disparaît, Paul ignore qu’elle s’est rendue à Sarajevo, à la recherche de sa mère, d’un pan inconnu de son histoire – et de la nôtre : celle de la dernière guerre civile qui a déchiré l’Europe.
Dans ce roman incandescent, Jakuta Alikavazovic évoque ce qui est perdu et ce qui peut encore être sauvé.

Jakuta Alikavazovic est née en 1979 à Paris. Elle a grandi entre plusieurs langues, dont le bosnien et l’anglais, mais le français est « sa » langue, celle de son écriture si singulière. Après un recueil de nouvelles intitulé Histoires contre nature, elle publie Corps volatils couronné par le prix Goncourt du Premier Roman en 2008, Le Londres-Louxor, un roman hanté - déjà - par le spectre de la guerre, puis La Blonde et le Bunker distingué par la mention spéciale du prix Wepler. En 2013-2014, elle a été pensionnaire de la villa Médicis. Elle écrit par ailleurs des livres pour la jeunesse publiés à l'École des loisirs.


Jeudi 16 novembre 2017 à partir de 19h00
Rencontre-dédicace avec
Emmanuel Lepage
pour la parution de sa nouvelle bande dessinée
Ar-Men - L’Enfer des enfers
(Éditions Futuropolis)

  
Au large de l’île de Sein, à la pointe Finistère, Ar-Men émerge des flots. Construit en 1867, on surnomme ce phare mythique « L’enfer des enfers ». Sa lumière veille les navires, et les protège des récifs menaçants. Les hommes se sont succédés pour l’entretenir, sentinelles d’une côte déchiquetée que les marins redoutent. Germain, dans les années 1960, est l’un de ces gardiens téméraires et solitaires. Dans l’édifice isolé, contre vents et marées, il a trouvé son exacte place, emportant là ses blessures et son abandon d’une vie sur terre, avec les autres hommes. L’album est publié accompagné d’un DVD, « Les gardiens de nos côtes ».

Emmanuel Lepage est né en 1966 à Saint Brieuc, il est dessinateur, scénariste et coloriste de bande dessinée. Voyageur, bourlingueur, un peu moins maintenant qu’il est père, Emmanuel Lepage voyage parce que c’est un homme curieux. Curieux des autres, curieux de l’autre. Ce qui l’intéresse d’abord, ce sont les gens, les personnes, la vie.
Étrange paradoxe : sa notoriété de dessinateur repose, en grande partie, sur ces grands paysages, sublimes et lyriques, qui caractérisent ses plus grands succès : La terre sans mal, Muchacho.
Son regard, cependant, se porte ailleurs, sous la peau de ses personnages, vie intérieure qu’il fouille avec l’acuité, la sensibilité et le talent d’un dessinateur généreux, perpétuellement en recherche de sa vérité graphique. Oh, les filles ! en est le fruit le plus récent : son dessin, vibrant à l’unisson du cœur battant de Chloé, Leila et Agnès, est, sans aucun doute, l’un des plus justes de la bande dessinée actuelle.



Jeudi 23 novembre 2017 à partir de 19h00
Rencontre avec
Marie Richeux
autour de son roman
Climats de France
(Éditions Sabine Wespieser)

  
Tout commence à Alger en 2009, avec l’émotion profonde de Marie au moment où elle découvre « Climat de France », le bâtiment qu’y construisit Fernand Pouillon. La pierre de taille, les perspectives imposantes, elle les connaît intimement : elle a grandi à Meudon-la-Forêt, dans un ensemble bâti par le même architecte.
Mue par le désir de comprendre ce qui mystérieusement relie les deux lieux, elle plonge dans leur passé, et dans celui de leurs habitants. Plusieurs récits s’entrelacent, comme autant de fragments d’une histoire dont elle traque le motif entre l’Algérie et la France : l’arrivée de Fernand Pouillon à Alger en mai 1953, invité à construire mille logements pour la fin de l’année par le maire récemment élu ; le souvenir d’une nuit de 1997 à Meudon-la-Forêt, quand Marie, treize ans, ne parvient pas à s’endormir à cause des chants de deuil résonnant dans la cage d’escalier ; les confidences de son voisin Malek, que ses parents, sentant le vent tourner à Oran, ont envoyé en France en 1956 et qui devenu chauffeur de taxi, semble avoir échappé à la guerre dont la violence se déployait pourtant dans les rues de Paris.
Ici, comme en écho à l’émotion fondatrice, celle du lecteur naît de la manière dont l’écrivain laisse s’élever les voix de ces hommes et de ces femmes que l’histoire, parfois à leur insu, a traversés et qui, de part et d’autre de la Méditerranée, obstinément et silencieusement ont déroulé leur existence.

Marie Richeux est née à Paris en 1984. Elle produit et anime une émission quotidienne sur France Culture, « Par les temps qui courent ». Climats de France est son premier roman, après deux livres déjà parus chez Sabine Wespieser éditeur : Polaroïds (2013), un recueil de courtes fictions choisies parmi celles qu’elle a écrites pour les lire à l’antenne, et Achille (2015), une relecture contemporaine du mythe antique.


Jeudi 30 novembre 2017 à partir de 19h00
Rencontre avec
Anne Godard
autour de son roman
Une chance folle
(Éditions de Minuit)

  
  
Magda a été gravement brûlée lorsqu’elle avait quelques mois. Elle ne se souvient pas de l’accident, mais sa mère en a noté les circonstances dans un carnet. Toute son enfance, les opérations, les pansements, les cures thermales se succèdent. Sa mère se consacre à elle, on lui dit qu’elle est bien soignée. En somme, elle a une chance folle.

Anne Godard est née en 1971 à Paris. Elle vit à Tours. Elle enseigne la langue et la littérature françaises à la Sorbonne-Nouvelle-Paris 3. Elle a obtenu le Grand Prix RTL/Lire 2006 pour L'Inconsolable.

 
Librairie L’Usage du Monde
32 rue de la Jonquière – Paris 17
01.42.26.65.68
lusagedumonde@live.fr

lundi 9 octobre 2017

Rencontre avec Antoine Choplin



Jeudi 19 octobre 2017 à partir de 19h00
Rencontre avec
Antoine Choplin
autour de son roman
Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar
(Éditions La fosse aux ours)


Voici l’histoire de Tomas Kusar, garde-barrière à Trutnov (Tchécoslovaquie), un jeune homme simple, amoureux de la nature et passionné par la photographie. Il mène une existence paisible, jusqu’à sa rencontre avec Vaclav Haval, dramaturge dissident et futur président de la République. Une rencontre qui va changer sa vie. Le dernier roman d’Antoine Choplin s’intéresse comme souvent aux humbles, aux sans-grade et montre comme, parfois, le destin les porte, les fait basculer du côté des justes et participer, presque par hasard, à la grande Histoire.
Un roman sur l’amitié et l’engagement.

Antoine Choplin est un romancier et poète français né en 1962. Il a publié de nombreux romans parmi lesquels Radeau, Le Héron de Guernica, Une forêt d’arbres creux et La Nuit tombée (prix France télévision 2012).

Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar est en lice pour notre prix des lecteurs.

Ciné-Concert Usage(s) du Monde à l'espace 1789 de Saint-Ouen



Vendredi 13 octobre 2017 à 20h00
Rendez-vous à  l’espace 1789 à St-Ouen
Ciné-concert avec Yves Dormoy
Usages(s) du Monde
Une invitation au voyage autour de films documentaires d’archives du Centre National du Cinéma
et de textes de Nicolas Bouvier lus par André Wilms


Invitation au voyage… visuel, musical et littéraire. Sur le texte de l’écrivain voyageur Nicolas Bouvier, L’Usage du monde (1953), lu par André Wilms, et les images de quelques trésors documentaires des expéditions du début du XXème siècle (archives du CNC, films de 1905 à 1939), Yves Dormoy nous embarque pour un périple inoubliable…
On voyage de Marseille à Saïgon en hydravion, on suit à pieds (nus) la migration du peuple kurde vers les pâturages plus verts de la Perse ; on traverse les cols et les plaines d’Asie en train. Plus de 8 600 km parcourus accompagnés d’une musique poétique aux souffles vifs et doux où se mêlent percussions et touches électro. Un jazz qui invite au voyage, porte et unifie les images, tout en laissant la place au texte.

Pour plus d’infos et voir un teaser, cliquez {ici}.

 OFFRE SPECIALE : 1 place à 15€ = 1 place offerte en donnant le code « monde » lors de votre réservation au 01 40 11 70 72 (billetterie ouverte tous les jours de 14h30 à 21h).

vendredi 15 septembre 2017

Rencontre avec Guillaume Poix - Les fils conducteurs


Jeudi 21 septembre 2017 à partir de 19h00

Rencontre avec Guillaume Poix autour de son premier roman
Les fils conducteurs (Edition Verticales).


         Les fils conducteursRésultats de recherche d'images pour « guillaume poix »

Près du port d’Accra, au Ghana, dans une immense décharge de produits électroniques, Isaac et Moïse initient Jacob à la « fouille ». Trois jeunes garçons plongés dans les déchets de l’obsolescence industrielle auxquels Guillaume Poix donne une grâce singulière.
Ce premier roman captive tant par son style lyrique et son ambition documentaire que par l’humour impitoyable qui interroge les zones troubles du regard occidental.
« Quand les enfants crèvent les écrans, quand ils arrachent le plastique et fractionnent les écorces de cette forêt véreuse, quand ils posent les doigts sur les fils conducteurs, les dénudant de leur enveloppe isolante pour atteindre l’âme dont ils jaugent la souplesse, le courant pourrait surgir, s’accrocher à leurs phalanges, les mordre — et puis les avaler. »

Guillaume Poix, né en 1986, est dramaturge et metteur en scène. Il a publié une première pièce aux éditions Théâtrales, Straight (récompensée par de nombreux prix). Il est aussi l’auteur de Wave (mars 2015), de Waste (créée par Johanny Bert en septembre 2016 en tant que dramaturge associé). Il a récemment écrit et mis en scène Tout entière (bientôt publiée aux éditions Théâtrales), et a travaillé avec Christian & François Ben Aïm et Ibrahim Maalouf à l’écriture d’une partition chorégraphique, Brûlent nos cœurs insoumis (février 2017). Ancien élève de l’École Normale Supérieure, il y dispense un atelier d’écriture dramatique.