Rechercher dans ce blog

samedi 15 avril 2017

Rencontre avec Jón Kalman Stefánsson



Jeudi 04 mai 2017 à partir de 19h00
Rencontre exceptionnelle avec
Jón Kalman Stefánsson
qui sera à la librairie L’Usage du Monde
pour la parution de son dernier roman
À la mesure de l’univers
(éditions Gallimard, Du monde entier)
traduit de l’islandais par Éric Boury
 


  «Et maintenant, il est trop tard, répond Ari, pétri de remords. Anna esquisse un sourire, elle lui caresse à nouveau la main et lui dit, quelle sottise, il n’est jamais trop tard tant qu’on est en vie. Aussi longtemps que quelqu’un est vivant.»
 
À la mesure de l’univers est la suite du roman D’ailleurs, les poissons n’ont pas de pieds. Ari rentre en Islande après avoir reçu une lettre de son père lui annonçant son décès imminent. Le jour se lève sur Keflavík, l’endroit le plus noir de l’île, à l’extrémité d’une lande à la végétation éparse et battue par les vents. Ici, la neige recouvre tout mais, partout, les souvenirs affleurent. Ari retrouve des connaissances qu’il n’a pas vues depuis des années. Ses conversations et ses rencontres le conduisent à s’interroger et finalement à accepter son passé : les deuils, les lâchetés, les trahisons, afin de retrouver celui qu’il était, et qui s’était perdu « au milieu du chemin de la vie ».

Comme dans la première partie de son diptyque, Jón Kalman Stefánsson entremêle les époques, les histoires individuelles et les lieux : le Norðfjörður, dans les fjords de l’Est, où évoluent Margrét et Oddur, les amants magnifiques, et Keflavík, ce village de pêcheurs interdits d’océan, très marqué par la présence de la base militaire américaine. Dans une langue à la fois simple et lyrique, nourrie de poésie et de chansons de variétés, agissant comme autant de madeleines de Proust, l’auteur nous parle de mort, d’amour, de lâcheté et de courage. Mais ce récit délivre aussi un message d’espoir : même si le temps affadit les plus beaux moments, ces derniers restent vivants au cœur de l’homme, car le langage a le pouvoir de les rendre éternels. L’amour est le ciment et la douleur du monde.

Jón Kalman Stefánsson est un écrivain islandais né à Reykjavik en 1963. Il est l’auteur de recueils de poésie et de romans dont cinq sont publiés en français aux éditions Gallimard, tous remarquablement traduits de l’islandais par Éric Boury.

vendredi 14 avril 2017

Les horaires à Pâques



 En ce week-end de Pâques,
la librairie L’Usage du Monde
sera ouverte
dimanche 16 avril 2017
de 10h30 à 13h

et sera fermée
lundi 17 avril 2017

lundi 27 mars 2017

Les photos de la rencontre avec Zeina Abirached

C'était mercredi soir à la librairie. Un grand merci à Zeina Abirached et aux nombreux participants pour cette rencontre riche et chaleureuse.




vendredi 10 mars 2017

Une rencontre BD avec Zeina Abirached

Mercredi 22 mars 2017 à partir de 18h30, Zeina Abirached, dessinatrice de bande dessinée, sera à la librairie L’Usage du Monde pour une rencontre sur le thème de l’autobiographie.

 
Née à Beyrouth en 1981, Zeina Abirached a fait des études de graphisme au Liban puis à Paris, aux Arts Décoratifs. Après Beyrouth Catharsis et 38 rue Youssef Semaani, son roman graphique Mourir Partir Revenir, Le jeu des hirondelles connaît un très large succès public et critique (sélection Angoulême 2008, traduction dans une dizaine de pays). Elle a publié cinq livres aux Éditions Cambourakis. Le Piano Oriental est paru aux éditions Casterman BD en 2015.

mercredi 1 mars 2017

L'Usage du Monde sur France Culture

L'Usage du Monde était sur France Culture pour parler de l'essai biographique de Clara Royer sur Imre Kertesz.
Vous pouvez réécouter l'émission juste avec notre intervention à partir de la 54e minute.
Merci à Christophe Ono-dit-Biot et à son équipe!





Pauline Maucort à L'Usage du Monde

Merci à Pauline Maucort et aux éditions Les Belles Lettres pour cette rencontre passionnante autour de son livre La Guerre et après...
Un ouvrage poignant et engagé composé de neuf portraits de militaires français qui racontent l'Afghanistan, le Mali, la Centrafrique, leur quotidien en contexte de guerre et leur retour en France.


samedi 11 février 2017

Rencontre avec Pauline Maucort le 23 février 2017 à 19h



Jeudi 23 février 2017 à partir de 19h
Rencontre avec Pauline Maucort
pour le lancement de son livre La Guerre et après
qui paraît dans la collection Mémoire de guerre
aux éditions Les Belles Lettres.


En Afghanistan, un tireur d’élite abat un homme. Trois mois plus tard, en France, son visage revient le hanter. Il commence à lui parler.

Un officier psychologue rapatrie contre son gré un soldat dont les mains tremblent si fort qu’elles n’arrivent plus à tenir un fusil. Un caporal infirmier soigne la blessure par balle d’un Afghan sur lequel il pense avoir tiré la veille. Un sergent maître chien démissionne et se forme au massage aux pierres chaudes et aux bols tibétains pour répandre la paix dans le monde. Pendant ce temps, un caporal-chef enfile ses gants blancs.

Il va rendre visite aux familles et leur annoncer que leurs maris et fils sont décédés. Dans La Guerre et après… neuf militaires français racontent leurs missions en Afghanistan, au Mali et en Centrafrique. Ce qu’ils ont fait, ils n’ont jamais osé le dire à personne.

S’ils acceptent de témoigner ici, c’est pour rendre hommage à leurs camarades morts au combat, donner du sens à ce qu’ils ont enduré et partager les questions qu’ils se posent sur l’existence. Ce livre raconte ce que font les militaires français en notre nom, nous, dont le quotidien n’est plus fait de guerre.

De l’aventure, des tragédies, des histoires d’amour, de camaraderie, des trahisons, du sexe et des larmes. La guerre révèle les recoins les plus inavouables de l’âme humaine.

Pauline MAUCORT
Pauline Maucort est journaliste (France Culture, RFI). Depuis 2008, elle s’intéresse aux traces que laisse la guerre sur ceux qui la font. Elle est l’auteure de documentaires, reportages et fictions radiophoniques diffusés dans Sur les Docks, Les Pieds sur Terre, Une vie une œuvre, et La Vie Moderne (France Culture).

lundi 6 février 2017

Luc Béraud au travail avec Jean Eustache

C'était vendredi soir à la librairie. Nous remercions Luc Béraud pour cette rencontre où il a été question de cinéma et plus particulièrement de Jean Eustache.


Merci également à Stéphane Boulan qui a animé la rencontre, Alain Riou pour sa participation et l'acteur Claude Guyonnet pour ses lectures.

dimanche 29 janvier 2017

Rencontre avec Luc Béraud

VENDREDI 03 FEVRIER 2017 à partir de 19h

Rencontre avec Luc Béraud à l'occasion de la parution de son livre Au travail avec Eustache (Actes Sud)

 La rencontre sera animée par Stéphane Boulan avec Alain Riou (Le Masque et La Plume).



Réalisateur français né en 1938, Jean Eustache est notamment connu pour avoir fait scandale au Festival de Cannes de 1973 avec son film La Maman et la Putain. Écrit au présent et à la première personne, cet ouvrage guide le lecteur au cœur de son travail en même temps qu’il témoigne de la passion de Luc Béraud pour le cinéma et ses métiers alors même que sa rencontre avec Eustache a marqué ses débuts dans ce milieu.

Le Prix des Lecteurs de L'Usage du Monde attribué à L'Odeur de la Forêt d'Hélène Gestern

Le Prix des Lecteurs 2017 de la librairie l'Usage du Monde a été attribué hier soir à Hélène Gestern pour son roman L'Odeur de la Forêt (éditions Arléa).


Rappel des votes:
L'Odeur de la Forêt - Hélène Gestern: 13 voix
Désorientale - Négar Djavadi: 9 voix
Véra Kaplan - Laurent Sagalovitsch : 8 voix
Hiver à Sokcho - Elisa Shua Dusapin - 4 voix
Légende - Sylvain Prudhomme - 4 voix

Un grand merci à tous les auteurs et à tous les lecteurs qui ont fait de cette nouvelle édition du prix une réussite.